Photos

TIR DU ROY

 

 

Les Roys de Compagnie d'arc dans l'archerie traditionnelle

 

Au sein de l’archerie traditionnelle, la royauté de l’arc est un titre purement honorifique, connu en France au moins depuis la Renaissance.

La dignité de "Roy" est attribuée "à celui qui abat l’oiseau dans la manière et dans les formes" accoutumées le jour du "tir à l’oiseau". A savoir celui qui a abattu, en premier, de façon bonne et valide, un oiseau de "volume du pouce à peu près" et généralement en bois, placé en haut d’une perche (tir historique) ou au centre d’un carte (apparition dès le XVIIIe s.). Une fois proclamé Roy, lui sont alors remis un "Joyau" (un cadeau) et un "ruban porté en sautoir" (une écharpe) de couleur rouge, et éventuellement une médaille ou croix supplémentaire.

Le Roy avait autrefois de grands privilèges fiscaux au sein des villes. Au sein de sa Compagnie, il a le pas sur tous les archers et tire partout avant eux. En sa présence dans le jardin d’arc, nul archer ne peut traverser "l’allée du Roy" (allée centrale du jeu d’arc, entre deux buttes beursault) sans obtenir son autorisation. Tous les archers lui doivent respect et déférence.

Si jamais un roi, par sa dextérité au tir, abat l’oiseau trois années de suite consécutives, il est alors déclaré et élevé au rang d’Empereur de sa Compagnie. Cette dignité, qu’il conserve alors à vie, donne le pas partout et sur tous.

CLIQUER SUR UN BOUTON POUR VOIR LES PHOTOS